A la Une

VOEUX DU MAIRE DE PRENDEIGNES POUR L’ANNEE 2022

Monsieur Le Maire et l’ensemble du Conseil Municipal de Prendeignes vous présentent leurs meilleurs vœux pour vous et vos proches. Gardons un regard volontaire et positif sur l’avenir !

« Faites le bien par petits bouts, là où vous êtes ; car ce sont tous ces petits bouts de bien, une fois assemblés qui transforment le monde. »
- Desmond Tutu -


Lire la suite En savoir plus
Compte Rendu du Conseil Municipal du 21 Décembre 2021
Conseil Municipal du 21 Décembre 2021
Lire la suite En savoir plus

Compte-Rendu du Conseil Municipal du 8 Novembre 2021
Conseil Municipal du 8 Novembre 2021
Lire la suite En savoir plus


Vidéo
Ségal’Arts 2021 Prendeignes
https://youtu.be/CAFbLkh4AIE
Lire la suite En savoir plus

Fête Votive 2019 Prendeignes
https://youtu.be/7pgYIOZGmuE
Lire la suite En savoir plus

Ségal’Arts 2019 Prendeignes
https://youtu.be/YEXHl7c0-gQ
Lire la suite En savoir plus

Actualité Pour découvrir tous les grands sites de MIDI-PYRÉNÉES
Visiter ce site

Les chantiers citoyens de l’association DECLAM’
Visiter ce site

Grand Figeac
Visiter ce site




Accueil du site > LA VIE SOCIALE > Festivités et Autres Animations > Segal’art 2012 Festival théâtral et musical de Prendeignes

Segal’art 2012 Festival théâtral et musical de Prendeignes
Version imprimable de cet article Version imprimable

Cliquer sur le lien suivant pour voir le dossier de presse du festival 2012

https://www.dropbox.com/s/1ejqvzskp2lpcaj/Segal%27Arts%202012%20dossier%20presse.pdf

Le spectacle du Petit Théâtre de Pain (PTDP) est sur réservation

Pour réserver et retirer vos places, trois points d’accueil sont à votre disposition :

> Office de tourisme du Pays de Figeac :

(possibilité de retirer ses places à distance, par téléphone et paiement avec carte bancaire)

- Accueil de Figeac Tél. 05 65 34 06 25

Du lundi au dimanche de 9h à 19h. Hôtel de la Monnaie, place Vival.
- Accueil de Capdenac-Gare Tél 05 65 64 74 87 Du lundi au samedi de 9h à 12h30 et de 15h à 18h30. Place du 14 Juillet.

> Services culturels de Figeac-Communauté :

Tél 05 65 34 24 78

Le lundi de 14h à 17h30 / du mardi au vendredi de 10h à 1h et de 14h à 17h30.

2 boulevard Pasteur, Figeac

Et sur place à Prendeignes 05 65 34 31 59 ou par mail : lepilou@prendeignes.fr

Tarifs : voir en fin de programme ci-dessous

Programme :

Mardi 31 Juillet :

- 21H00 La troupe du Petit Théâtre de Pain présente une pièce d"Aurélien Rousseaul "LE SIPHON" *

Mercredi 1er Août :

- à partir de 19H00 Repas Champêtre

- 21H00 " LE SIPHON " par la troupe du Petit Théâtre de Pain *

* "Le SIPHON est un spectacle accueilli en partenariat avec Derrière le Hublot - pôle des Arts de la Rue en Région Midi-Pyrénées "

- 23H00 Concert " Didier TOUSIS "

Jeudi 2 Août :

- Ateliers et initiation au théâtre avec des professionnels

- Soirées des bénévoles

Vendredi 3 Août :

- Après midi et soirée, déambulations et Animations de L’événement par " Le Cirque de la Découverte "

- 16h00 Avis de pas Sage présente " Contes et Légendes du Quercy "

- 18H00 Thé à la Rue présente " A Vendre "

- 19H30 Repas Champêtre

- 21H00 Thé à la Rue présente " Thomas Farcy "

- 23H00 Concert avec les Barbeaux

Pendant toute la durée du Festival animations et fil rouge par " Le Petit Théâtre du Ségala "

Tarifs

" LE SIPHON " par Le Petit Théâtre de Pain

Plein Tarif : 12 Euros Tarif Réduit : 10 Euros Enfants : 8 Euros

" A VENDRE " par Thé à la RUE

Plein Tarif : 8 Euros Tarif Réduit : 6 Euros Enfants : 5 Euros

" Thomas Farcy + " Les Barbeaux "

Plein Tarif : 10 Euros Tarif Réduit : 8 Euros Enfants : 6 Euros

Vendredi (tous les spectacles de la journée sans les repas)

Plein Tarif : 15 Euros Tarif Réduit : 11 Euros Enfants : 8 Euros

Tous les spectacles du vendredi plus "LE SYPHON (sans les repas)

Plein Tarif : 25 Euros Tarif Réduit : 20 Euros Enfants : 15 Euros

Restauration possible sur place


ci-dessous vous trouverez un compte rendu des différents spectacles donnés sur le Festival

Le Petit Théâtre de Pain (PTDP ) " LE SIPHON "

JPG - 16.8 ko
Le Petit Théâtre de Pain

Le Siphon est né d’envies entremêlées et sans doute paradoxales. Celles du Petit théâtre de Pain d’abord, les miennes aussi naturellement. Un nœud à démêler. Alors que tout ceci me paraissait très loin, trop loin pour que je puisse en saisir le ressort intime, quelque chose s’est imposé. Une envie de me confronter à des réalités qui sont en apparence à une telle distance de ma vie. Je veux dire par là qui me sont étrangères, voire me choquent ou m’inquiètent. J’ai voulu tenter d’y trouver l’humanité qui y réside nécessairement. Explorer la plongée en eaux profondes, noires et froides. Une envie de toucher le fond du bassin. C’est le moment où l’on est aspiré. Celui où l’on sait que ce n’est pas la peine de résister. C’est aussi la douceur de l’irréparable, la tranquillité de l’irrémédiable : à quoi sert de pleurer ou de s’en vouloir, de toute façon rien ne pourra racheter le geste qu’on vient de faire. Descendre au coeur de la bête. La sortie du monde extérieur. C’est là que s’est imposée la bouche de métro, quand elle vous saisit, vous enveloppe et vous fait disparaître des écrans radars. Dans la vraie vie, si vous étiez collé d’aussi prêt à une femme ce serait pour la saisir et l’aimer les jours et les nuits suivants. Un lieu de fantasmes... refoulés... enfin la plupart du temps, car de temps en temps, on passe à l’acte. Le monde n’aime pas les actes sans motif, cela trouble l’ordonnancement des choses. Si l’on n’a pas agi par volonté, alors qu’est-ce qui nous a poussés ? Fuir aussi. Fuir la lumière et sa cruauté. Pourtant, on ne s’échappe jamais totalement, qu’est-ce qu’ils ont ces punks à chien à tout commenter avec leurs phrases à la con ? Ils croient peut-être qu’ils vont toujours tomber juste comme ça, en un seul regard ? Oui, j’ai une tête de malade et d’assassin et il y a une raison à ça c’est que j’en suis un. Quand il m’avait trouvé une tête de cocu par contre, c’était vrai aussi, mais moi je ne le savais pas encore. Mais fuir aussi sa peur et prendre appui. De toutes ses forces pousser avec ses jambes sur le carrelage froid du fond de la piscine, même si l’on ne voit même plus la surface et si l’on ne sait pas si elle est à portée. Trouver en soi une dernière réserve de souffle dont on ignorait l’existence. Vertige de la remontée. Angoisse de se mettre à espérer autre chose. Tenter de bousculer l’ordonnancement. C’est tout ceci Le Siphon, peut-être que cela fait pleurer, peut-être aussi qu’à la fin, qui sait, cela offre un minuscule et indestructible petit sourire. Aurélien Rousseau, auteur


Thé à la Rue ; La succulente Histoire de Thomas FARCY

JPG - 3.5 ko

La succulente histoire de Thomas Farcy mêle théâtre d’objets, conte et jeux de comédiens. Ce spectacle utilise l’univers de la cuisine pour mettre en lumière les maux de notre société. Avec des ustensiles de cuisine, le Thé à la Rue nous transporte dans un univers où règnent l’intolérance et le rejet de l’autre. Une fable gastronomique acide et drolatique rythmée par un texte truffé d’expressions culinaires. C’est par un accident de manège lors d’une fête foraine que débute l’affaire "Thomas Farcy". Afin d’en saisir tous les enjeux, prenez une marmite, plongez-y une carotte et un saucisson. Epluchez délicatement une banane tout en retenant vos larmes lors de l’éminçage de l’oignon. Mangez des choux en abondance et sacrifiez pour l’honneur une courgette. Gardez votre torchon à portée de main. Découvrez ainsi comment Thomas est devenu Thomas Farcy !


Thé à la Rue ; A VENDRE

JPG - 3.1 ko

“ Chers amis de la finance et de l’industrie, jeunes héritiers, chers amis fortunés, je vous propose aujourd’hui d’acquérir cette sympathique commune. ” Et si l’espace public était une marchandise comme les autres. Deux agents immobiliers de l’agence Luximmo sont mandatés pour vendre une commune. Habitats, habitants, entreprises, espaces verts, parc automobile : tout est à vendre. Une visite du bien est l’occasion pour nos experts d’imaginer les stratégies nécessaires pour rentabiliser cet investissement. Au cours de cette déambulation, les rencontres avec des habitants apportent un autre regard sur la commune. Cette dernière création de la troupe interroge avec cynisme la gestion de l’espace public en la mettant en parallèle avec le monde des affaires. La commune est à la fois le décor et la matière première de ce spectacle, réadapté pour Prendeignes dans un travail avec les habitants de la commune.


La Compagnie Avis de pas Sage ; LEGENDES, petite composition théâtrale autour des contes du Quercy...

JPG - 6.1 ko

Le patrimoine local est infiniment riche en contes et légendes. Certaines sont célèbres, comme celle du Pont-Valentré à Cahors, d’autres le sont beaucoup moins et méritent d’être découvertes. Mais lorsque j’ai débuté mon travail d’adaptation, j’ai dû obligatoirement en sélectionner quelques unes au détriment des autres. Ainsi, mon choix s’est porté sur trois légendes. Celle de Sainte Espérie (la Sainte Patronne de Saint-Céré), la Fée de la rivière Ouysse (pleine d’aventure et de témérité), et enfin, l’inévitable légende du Pont¬ Valentré. Une fois ma sélection faite, j’ai organisé le spectacle de manière la plus habile possible pour qu’il soit vif, intense, didactique et populaire. Du préambule à l’épilogue, les personnages défilent ; les fées croisent les sorcières et les chevaliers finissent par épouser leurs promises. Dans le souci d’une véritable tradition et parce qu’ils se sont ainsi transmis, certains contes ne sont pas joués mais simplement contés par les acteurs. Chaque comédien campe quatre ou cinq personnages et changent autant de fois de costumes. La mise en scène, résolument nerveuse, donne une vraie puissance, une vraie énergie à tous ces personnages aussi mystérieux que fantastiques. Julien Paramelle


Le Petit Théâtre du Segala

JPG - 7 ko

La troupe du "Le Petit Théâtre du Ségala" de Prendeignes proposera cette année encore un fil rouge surprise tout au long du festival. Une sacrée expérience pour ses habitants de la commune qui prennent plaisir à jouer ensemble et à donner de la joie aux spectateurs. Ce sera donc pour la joie de tous que la troupe proposera cette année encore une prestation originale.


Les Barbeaux

JPG - 12 ko

Musiciens enthousiastes, gouailleurs de carrière, artificiers de la scène et brocanteurs de la parole… on pourrait s’arrêter là pour parler d’eux ! Mais Les Barbeaux, c’est un peu plus que ça. Leur univers est en expansion et au passage crée quelques mondes à visiter. Et comme il y a de la place dans la navette, ils vous y invitent. Ceux qui ont déjà embarqué avec eux le savent, Les Barbeaux, c’est une énergie, un mouvement, une synergie. Ça tourbillonne, ça étincelle et ça s’emporte, mais ils savent aussi vous parler au creux de l’oreille. Il y a toujours dans leurs chansons un bout de la vie, un bout de votre vie. Aujourd’hui les Barbeaux travaillent un nouveau show, plus assumé, puissant et dansant qui viendra enchanter festivaliers, touristes en goguette, badauds de passage, organisateurs surbookés, techniciens fatigués. La route continue pour ces heureux troubadours, ils passeront par Prendeignes le vendredi 3 aout. Ils présenteront également le film réalisé avec les enfants à l’école de Montet et Bouxal à l’occasion de la résidence artistique mise en œuvre avec Le Pilou du 25 au 28 mai 2010


Concert Didier TOUSIS

JPG - 19.3 ko

"Depuis les antiques, en passant par Bouddha, Jésus et Lao-tseu, notre philosophie aspire à la sagesse, à la retenue, à la paix, à la modération, au calme, à l’abstinence. Et de cette philosophie du calme, de la retenue et de la modération, nous avons créé la civilisation de l’excès, du bruit, de la fureur, de l’ambition, de la croissance, de la vitesse, du profit, du combat. Tu la vois se pointer l’embrouille métaphysique ? Et c’est pas de la faute que de ces Putains de Chinois !" Didier Tousis est un des derniers chanteurs à message, quoiqu’on en dise. Au fil des textes, des chansons, il dessine les contours d’une pensée en construction, d’une proposition politique et philosophique en marche. N’est-ce pas aussi cela le rôle de la chanson ? Didier Tousis en est l’artisan lucide, intègre, servi par les guitares de Lionel Gomez, tout en justesse et en sensibilité. Hors de la mode mais dans son temps, voilà un chanteur surprenant, provocant, déroutant, mais tellement attachant. Une heure trente de poésie, d’émotion, de réflexion, et puis des cris, du slam, de la vie, de la colère, un je ne sais quoi de rock dans l’âme ; et parfois au bout, inattendue, sereine, profonde, simplement de la joie. "C’est comme ça ; tout petit je me suis pris pour Baudelaire. J’ai été un albatros avant d’avoir du poil aux couilles ; un albatros ! Alors qu’ils n’attendaient que moi aux jeunesses communistes et au mouvement des jeunes Chiraquiens ! Tu sais, on est tous un peu des poètes, chacun avec sa partition. Chanter c’est être l’interprète de sensibilités, d’opinions, d’une petite philosophie populaire ambiante. Autant de choses si difficiles à exprimer mais qui font qu’étant tous différents, on se ressemble tellement. Tu vas me dire, rien de bien original, tous les chanteurs le font. Mais si je chante la vie de tous les jours, mes courses au supermarché, si je décris juste des actes, des impressions, des réflexes, des habitudes, des moments, bien sûr que tu vas t’y retrouver ! Mais comme l’unité d’une masse, comme l’élément d’une foule, la particule désincarnée d’un tout. Ce sont des liens plus profonds qui créent les véritables sociétés humaines, qui combattent les solitudes, l’incompréhension où l’on se sent parfois acculé, qui bâtissent la véritable fraternité. Les œuvres d’art sont toujours des créations communautaires ; on ne va pas au musée ou au concert pour admirer, comprendre ou découvrir un artiste, on y a va pour se découvrir un peu soi-même. Parce que toutes les œuvres, les plus inattendues soient-elles, sont le révélateur d’une partie de notre âme. Alors on n’est pas là ensemble pour oublier nos soucis, nos tracas, pour passer une bonne soirée ; l’oubli ça n’existe pas. Chanter c’est ne pas oublier au contraire, qu’on vaut peut-être mieux que ça."


Le Cirque de la Découverte

JPG - 7.1 ko

Valérian Laude viendra proposer son Cirque de la Découverte, et proposer en itinérance dans les rues de notre commune initiation aux arts du cirque.